DASTÉ Jeanne, Claire

Par Claude Pennetier

Née le 15 janvier 1889 à Castres (Tarn), morte le 2 juillet 1977 à Castelnau-d’Estrétefonds (Haute-Garonne) ; professeur de philosophie ; socialiste et pacifiste.

Née dans une famille fortunée, fille d’Eugène Dasté, docteur en droit, et de Marie Flavie Vidal, sans profession, Jeanne Dasté à Paris, où elle avait fait ses études, elle fréquentait les étudiants socialistes révolutionnaires. Licenciée ès Lettres, elle avait préparé son diplôme d’études supérieures de philosophie sous la direction de M. Delacroix puis accompli en janvier-février 1914, son stage pédagogique au lycée Louis-le Grand dans la classe de M. Malapert.

Déléguée pour l’enseignement de la philosophie au lycée de garçons de Tarbes (Hautes-Pyrénées), elle fut nommée le 28 janvier 1915, déléguée au lycée de filles de Bordeaux (Gironde). À Bordeaux, elle s’inscrivit au Parti socialiste (groupe Jean-Jaurès de La Bastide) et menait une campagne active en faveur de la paix, prenait souvent la parole dans son groupe, faisait des conférences à la Bourse du Travail. Elle n’était pas toujours suivie par son parti dans sa propagande pacifiste, d’après la police, qui envisageait de faire déplacer Jeanne Dasté à un poste moins important.

Jeanne Dasté était membre de la CGT en 1919.

Reçue à l’agrégation de lettres en 1918 et de philo au printemps 1920, elle était professeur au lycée d’Agen le 27 octobre 1919. Elle prit, du 1er mai au 30 septembre 1921, un congé sans solde à la suite de l’obtention d’une bourse près l’École des hautes études hispaniques.

Elle s’était mariée le 19 novembre 1927 à Toulouse (Haute-Garonne) avec Gaston Calbaine, dont elle divorça en 1957.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article108230, notice DASTÉ Jeanne, Claire par Claude Pennetier, version mise en ligne le 27 mai 2014, dernière modification le 27 mai 2014.

Par Claude Pennetier

SOURCE : Arch. Dép. Gironde, archives du rectorat où se trouve une correspondance entre la chancellerie de l’état-major et le recteur de l’académie de Bordeaux au sujet de ses opinions pacifistes. — Notes d’Anne Detot. — État civil en ligne 4E065119_1.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément