FEUVRIER Ernest

Par Claude Geslin

Né et mort à Fougères (Ille-et-Vilaine) : 5 février 1875-1er août 1950 ; coupeur en chaussures ; militant syndicaliste.

Ernest Feuvrier
Ernest Feuvrier

Fils d’un journalier et d’une chaussonnière, E. Feuvrier eut surtout une action très importante avant 1914. Il fut alors la figure la plus marquante du mouvement ouvrier fougerais en créant le syndicat général de la chaussure par l’union du syndicat des coupeurs dont il était secrétaire et de celui des chaussonniers et en organisant de nombreuses grèves dont les deux plus importantes durèrent plusieurs mois (hiver 1906-1907 et premiers mois de l’année 1914). Animateur de la Bourse du Travail en 1907, il en était le secrétaire en 1911 ; il représenta le syndicat des Cuirs et Peaux de Quimper et celui de Rennes au Xe congrès de la CGT, Marseille, octobre 1908 et la Bourse du Travail au XIIe congrès, Le Havre, septembre 1912.

Feuvrier fut encore, entre 1918 et 1939, un des principaux responsables du syndicalisme CGT à Fougères et occupa différentes fonctions, souvent en même temps : secrétaire général de la Chambre syndicale de la chaussure et parties similaires de Fougères, trésorier ou secrétaire de l’Union locale. Il fut remplacé dans ces postes de secrétaires par M.-J. Fournier vers 1930, mais en 1938, il était toujours trésorier de la Bourse du Travail.

Délégué de la 12e région des Cuirs et Peaux en 1919, il organisa en 1927, sur le plan de l’industrie de la chaussure, l’Union des syndicats confédérés à la CGT des départements de la Manche, de l’Ille-et-Vilaine et de la Mayenne dont il fut nommé secrétaire. Il était aussi conseiller prud’homme et le resta jusqu’en 1939.

Il fut membre de la commission administrative de l’Union départementale CGT jusqu’en 1939 et, le 30 novembre 1938, il fut arrêté pour manifestations sur la voie publique lors de la grève générale de la CGT. Il était en 1928 secrétaire de la commission ouvrière de la vie chère et devint cette année-là secrétaire de l’Union des travailleurs assurés spontanés d’Ille-et-Vilaine qui venait d’être créée.

Ancien conseiller municipal de Fougères, il se présenta de nouveau en 1935 aux élections municipales sur la liste du Parti socialiste SFIO.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article113235, notice FEUVRIER Ernest par Claude Geslin, version mise en ligne le 24 novembre 2010, dernière modification le 28 mars 2015.

Par Claude Geslin

Ernest Feuvrier
Ernest Feuvrier

SOURCES : Arch. Nat. F7/13567 et F7/13603. — État civil de Fougères, 13 juin 1984. — Arch. Dép. Ille-et-Vilaine, 61 M.

ICONOGRAPHIE : La CGT, op. cit., p. 506.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément