ROMAGON Cécile, Aline, Berthe, épouse OUZOULIAS Cécile. Pseudonyme : MARTIAL Madame

Par Claude Pennetier

Née le 23 septembre 1912 aux Riceys (Aube), morte le 17 novembre 1986 à Tulle (Corrèze) ; ouvrière du textile ; militante communiste ; résistante.

Cécile Romagnon
Cécile Romagnon

Aînée de quatre enfants, Cécile Romagon quitta l’école à treize ans et aida sa mère, Edwige, dans les travaux ménagers. Elle adhéra aux Jeunesses communistes en 1933 et au Parti communiste en 1935. Ouvrière du textile, Cécile Romagon, syndicaliste CGT, fut très active pendants les grèves de Troyes. Avec le Secours populaire, elle aida les républicains espagnols. Elle était, en 1939, secrétaire de l’Union des jeunes filles de France pour l’Aube.

Elle remplaça Maurice Romagon*, son père, comme secrétaire politique de la Fédération du PCF de l’Aube d’octobre 1940 à juin 1941. Elle devint alors secrétaire politique de la Fédération de la Marne sous le pseudonyme de Madame Martial. En septembre 1941, elle devint responsable nationale aux cadres féminins sous la direction de Danielle Casanova*. Elle dirigea, à partir d’avril 1942, le service national des liaisons et transmissions des FTPF.

Sa mère et son père avaient été, dans l’Aube, des responsables communistes clandestin de premier plan. Son père fut arrêté le 10 octobre 1940 et fusillé en mars 1942. Son frère Pierre fut arrêté en 1941 et déporté à Saxenhausen.

Cécile Romagon avait épousé le 11 mai 1940 le dirigeant communiste Albert Ouzoulias*.

Décédée en 1986, elle fut enterrée au cimetière d’Ivry auprès de son mari.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article129488, notice ROMAGON Cécile, Aline, Berthe, épouse OUZOULIAS Cécile. Pseudonyme : MARTIAL Madame par Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 29 octobre 2014.

Par Claude Pennetier

Cécile Romagnon
Cécile Romagnon

SOURCE : Cécile Ouzoulias-Romagon, J’étais agent de liaison FTPF, Messidor, 1988.

SOURCES : Témoignage d’A. Ouzoulias. — Cécile Ouzoulias-Romagon, J’étais agent de liaison FTPF, Messidor, 1988.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément