ROUSSEAU Pierre

Par Yves Dauriac

Né le 12 juin 1909 à Saintes (Charente-Inférieure), mort fin juillet ou début août 1977 à Saintes ; maçon ; militant syndicaliste ; espérantiste.

Artisan maçon, Pierre Rousseau était secrétaire du syndicat CGT du Bâtiment de sa commune natale. Militant libertaire et pacifiste, il diffusa après la Première Guerre mondiale La Patrie humaine et Le Barrage et adhéra à la Ligue internationale des combattants de la paix dont il fut secrétaire de 1936 à 1938. Cette année-là, il se présenta à son Comité directeur lors de son congrès national qui se tint à Arras (Pas-de-Calais) en avril et y fut élu. Espérantiste militant, Pierre Rousseau se déclarait opposé à « toute guerre même civile ».

Interné politique de juin 1940 à 1942 (arrivé au camp de Chibron en mai 1940 il fut transferé à celui de Saint-Sulpice-la-Pointe en février 1941), il reprit ses anciennes activités après la Libération. Créateur du groupe espérantiste « Paco kei Amo », il fut l’élément moteur de la Libre pensée de Saintes et fonda par ailleurs l’Union crématiste des Charentes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article129920, notice ROUSSEAU Pierre par Yves Dauriac, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 30 novembre 2010.

Par Yves Dauriac

SOURCES : Arch. Dép. Charente-Inférieure, 4 M 6/18 et 19 et 2 M 4/34. — Arch. Dép. Var, 7A /22.3. — Le Barrage, 24 février et 28 avril 1938. — Sud-Ouest, 4 août 1977. — Notes de M. Dreyfus.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément