VALMARY Henri

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

Né le 3 août 1883 à Bordeaux (Gironde), mort le 13 novembre 1947 à Tonneins (Lot-et-Garonne) ; cordonnier à Tonneins ; dirigeant communiste de la Gironde et du Lot-et-Garonne, secrétaire régional de l’ARAC.

Henri Valmary militait sans doute avant la Première Guerre mondiale, car il fut signalé en 1921 comme inscrit au carnet B. A son retour de la guerre, il créa la Fédération du Lot-et-Garonne de l’Association républicaine des anciens combattants et en devint le secrétaire. En 1925, il était membre du comité central de cette organisation et secrétaire de la 15e région (Lot-et-Garonne, Gers, Gironde). Il conserva ces fonctions jusqu’en 1938 au moins.

Dirigeant de la section socialiste de Tonneins, Henri Valmary fut, en 1919 et 1920, propagandiste fédéral. Aux congrès fédéraux des 25 janvier 1920 et 27 juin 1920, sa section vota pour l’adhésion à la IIIe Internationale. Mais au congrès du 12 décembre 1920, elle fut dissoute "pour manquements répétés à la discipline et graves compromissions électorales". Une partie des militants resta au Parti socialiste après le congrès de Tours (décembre 1920), les autres créèrent un groupe communiste dont Valmary fut élu secrétaire. Il assura le secrétariat du rayon de Tonneins en 1926. Il visita l’URSS en 1931, avec une délégation franco-belge d’anciens combattants et, à son retour, participa à plusieurs réunions publiques.

En 1925, Henri Valmary se présenta au conseil général dans le canton de Tonneins, où il recueillit 207 voix, soit 10 % des suffrages. Au congrès régional du Parti communiste de la Gironde tenu en mars 1927, Valmary appartint à la commission des conflits. Fin février 1932, des militants de la 13e région dont Valmary, décidèrent que le journal Le Travailleur de la Gironde deviendrait aussi l’organe du Lot-et-Garonne et du Gers. Valmary fut candidat du Parti communiste aux élections législatives de 1928 dans la circonscription de La Réole (Gironde), recueillant 313 voix au premier tour et 60 au second, sur 14 743 inscrits. La région communiste fit appel à lui pour représenter le PC dans la circonscription d’Auch-Lombez (Gers), lors des élections législatives d’avril 1936. Il obtint 780 voix sur 20 978 inscrits.

Henri Valmary avait épousé Marie-Antoinette Monneins le 2 avril 1910 à Bordeaux. Divorcé, il se remaria le 6 juin 1922 à Tonneins avec Jeanne Alice Gouget.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article133566, notice VALMARY Henri par Jean Maitron, Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 14 mars 2011.

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

SOURCES : RGASPI, 495 270 8613, autobiographies, 1/07/1933 Tonneins, 22/10/1938 Tonneins, classé A1. — Arch. Nat. F7/12990, 13000, 13109, 13125. — Arch. Dép. Lot-et-Garonne, cabinet du préfet, n° 8. — État civil de Bordeaux. — Le Travailleur, 1920-1938.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément