LE DÛ Guillaume, Marie [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche

Né le 31 juillet 1874 à Plougonver (Côtes-du-Nord) ; terrassier ; syndicaliste et anarchiste.

La police commença à relever les activités syndicalistes de Le Dû à l’occasion d’une grève de terrassiers parisiens en juillet 1908.

Suite aux événements de Draveil-Vigneux, il fut l’objet d’un mandat d’amener du juge d’instruction de Corbeil, auquel il préféra se soustraire en se réfugiant à Bruxelles. Rentré à Paris le 31 octobre 1908, il bénéficia d’une ordonnance de non-lieu le 1er novembre.

Le 16 décembre, la police intercepta gare du Nord à Paris un colis de 60 brochures anarchistes ayant trait à la fabrication d’explosifs. Seize d’entre elles étaient adressées à Le Dû au bar Châtel, 4, rue du Château-d’Eau. Ce colis avait été expédié de Saint-Gilles-les-Bruxelles par Arcole Vauloup*, réfugié en Belgique suite aux événements de Draveil.

En 1909, Le Dû devint secrétaire du syndicat des terrassiers en remplacement d’Henri Pérault*. Il fut actif dans le soutien aux postiers en lutte et, le 4 avril 1909, il figurait à la tribune du meeting de l’Hippodrome, à Paris, avec Émile Janvion*, Émile Pataud, Raymond Péricat, Alphonse Merrheim et Jean-Louis Thuillier*, devant 10 000 à 15 000 personnes.

En septembre 1909, il se rendit à Orléans pour diriger la grève des terrassiers de Fleury-les-Aubrais.

En mars 1910, il s’occupa de la grève des serruriers parisiens. En mars 1911, il prit la parole pour la CGT à Quimper, contre la loi sur les retraites ouvrières, qu’il qualifia de « plus grande escroquerie du siècle ». En mai-juin, il se rendit dans les Pyrénées pour diriger la grève des terrassiers sur le chantier du tunnel de Puymorens.

Guillaume Le Dû fut visé par un mandat d’arrêt le 1er juillet 1913 avec 21 autres militants dans le cadre de la « 3e affaire du Sou du soldat » (voir Émile Hubert). La police le rechercha en vain et, début novembre 1913, il bénéficia d’un non-lieu.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article154620, notice LE DÛ Guillaume, Marie [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 12 avril 2014, dernière modification le 12 avril 2014.

Par Guillaume Davranche

SOURCES : Arch. Nat. F7/13053 — La Voix du peuple du 2 novembre 1913 — Pierre Monatte, « La fondation de La Vie ouvrière », La Révolution prolétarienne (octobre, novembre, décembre 1959, janvier 1960).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément