MILLET Marcel [Dictionnaire des anarchistes]

Par René Bianco, notice complétée par Rolf Dupuy

Né le 30 mai 1886 à Cannes (Alpes-Maritimes), mort le 20 janvier 1970 à Juvisy-sur-Orge (Essonne) ; libertaire ; écrivain.

Soldat régisseur aux théâtres du front en 1917, Marcel Millet fit longtemps partie d’une troupe de baladins dont les aventures — et mésaventures — lui inspirèrent plusieurs romans dont Pitalugue (Éd. Crès, 1920). Pendant la guerre il collabora à la revue souvent censurée La Caravane (Paris, 1914-1919) dirigée par Paul Charrier et qui « s’occupait surtout de littérature, mais durant la guerre fut une des rares tribunes libres pour nos compagnons.. » (Témoignage d’U. Fedeli).

Écrivain, poète, il fréquentait les milieux libertaires mais aussi syndicalistes révolutionnaires, surtout des enseignants comme Maurice Wullens*, animateur de la revue Les Humbles à laquelle il collabora (série parisienne, 1916-1940), ou Roger Denux, animateur de la revue Les Primaires (Issy-les-Moulineaux, 1921-1939), dont il fut également un rédacteur régulier. Durant l’entre-deux-guerres, Marcel Millet donna un très grand nombre d’articles aux journaux et périodiques anarchistes dont la Bibliothèque de l’artistocratie (Paris, 103 numéros de janvier 1931 à juillet 1939) de Gérard de Lacaze-Duthiers*, L’Insurgé (Paris, 1925-1926) d’André Colomer*, la série quotidienne du Libertaire (Paris, 1923-1925), La Mêlée (Deols-Paris, 1918-1920) de Pierre Chardon*, L’Ordre naturel (Paris, 1920-1922) de Marcel Sauvage*, La Revue Anarchiste (Paris, 1922-1925) de Sébastien Faure*, La Revue anarchiste internationale (Paris, 1924-1925) de S. Férandel* et Le Semeur de Normandie (Caen-Falaise, 1923-1936) de Barbé*. Il était alors connu pour sa générosité.

Retiré dans la région parisienne, il collabora à la libération à L’Homme et la vie (Paris, 1946) de Manuel Devaldés*, fut membre l’année suivante du comité d’honneur de la revue La Société Humaine (Mazamet, 1947) fondée par Georges Monde. Il mourut dans la misère.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article156796, notice MILLET Marcel [Dictionnaire des anarchistes] par René Bianco, notice complétée par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 23 février 2014, dernière modification le 13 avril 2020.

Par René Bianco, notice complétée par Rolf Dupuy

ŒUVRE : Pitalugue, roman, 1920, rééd. Trémois, 1930 — « Sentir », Les Humbles (poème). — Un militaire sans numéro, Le Mercure de France, 1925. —. Plusieurs de ses romans furent édités par Flammarion ou la Librairie de France.

SOURCES : Josiane Garnotel, Étude de presse, le Libertaire quotidien, Mémoire de Maîtrise, Paris I, 1970. — R. Bianco, Un siècle de presse anarchiste..., op. cit. — Notes de Louis Dorlet et N. Faucier — L’En dehors, 15 nov. 1930. — Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément