NICOLAS Pierre

Par Claude Pennetier

Né vers 1865 ; médecin à Concarneau (Finistère) ; fusillé le 31 avril 1944 à Penmarc’h (Finistère) ; résistant.

• Le docteur Pierre Nicolas, oto-rhino-laryngologiste, originaire de Pont-Labbé, exerçait à Concarneau. Il y fut en avril 1943 le responsable cantonal de Libération-Nord qui recueillait des renseignements sur les installations militaires allemandes de Bénodet au Pouldu et recrutait des jeunes volontaires et réfractaires au STO. Le docteur Pierre Nicolas fut arrêté le 22 février 1944.

Interné à la prison Saint-Charles de Quimper, il fut ne semble pas avoir été jugé le tribunal allemande de Quimper (FK 752). Il a été fusillé le 21 avril 1944 à Penmarc’h, sur les dunes de Poulguen et son corps enterré dans le sable.

La fosse fut ouverte le 31 août 1944 et livra trente-cinq cadavres Voir Yves Bévin.

Le corps fut amené à son domicile du Quai Pénéroff à Concarneau après l’ouverture de la fosse, sa dépouille veillée par une garde d’honneur. Une plaque commémorative aujourd’hui disparue avait été apposée après guerre sur sa maison. Une avenue de Concarneau porte son nom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article157628, notice NICOLAS Pierre par Claude Pennetier, version mise en ligne le 25 mars 2014, dernière modification le 19 mars 2017.

Par Claude Pennetier

SOURCES  : DAVCC, Caen (pas de dossier). — Site Les amis de la résistance du Finistère.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément