BAUDRY Jean, Marie

Par Claude Pennetier

Né le 14 mars 1901 à Léchiagat, commune de Tréffiagat (Finistère), fusillé le 5 avril 1944 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; marin pêcheur ; militant communiste de Tréffiagat ; résistant.

Jean Baudry
Jean Baudry
Fichier de l’Association des familles de fusillés, Musée de la résistance nationale

Jean Baudry fut élu en 1935 conseiller municipal de Tréffiagat ; il remplit ces fonctions jusqu’au 10 février 1940.
Officier FTP en 1942 (Bataillon La Tour d’Auvergne, première compagnie), Jean Baudry fut arrêté par les Allemands le 30 septembre 1942 à Lechiagat et accusé de transport d’armes par bateau, emprisonné à Quimper puis à Fresnes, condamné à mort par un tribunal militaire allemand le 27 mars 1943 et fusillé le 5 avril 1944 au Mont-Valérien (Suresnes).
Il était marié et père d’un enfant.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article15933, notice BAUDRY Jean, Marie par Claude Pennetier, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 19 février 2017.

Par Claude Pennetier

Jean Baudry
Jean Baudry
Fichier de l’Association des familles de fusillés, Musée de la résistance nationale

SOURCES : DAVCC, Caen, BVIII 5. – Eugène Kerbaul, Dictionnaire biographique Finistère, op. cit. – Renseignements fournis par la mairie de Treffiagat le 5 novembre 1980.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément