NUSSBAUMER Jacques (ou Jacob) [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Né à Soleure, Suisse, vers 1828, dans une famille nombreuse, Jaccques Nussbaumer exerça le métier de boucher. Il fut (avec son père Robert) l’un des premiers Suisses à arriver en 1855 à Réunion (Texas) pour participer à l’expérience fouriériste lancée par Victor Considerant. Il y épousa Dorothéa Boll, qui était la sœur d’Henri Boll, un autre colon.

Avant même la dissolution de la colonie, Jacques Nussbaumer se réinstalla à Dallas et y fonda une ferme qu’il exploita en commun avec le frère de sa femme. Lorsque le Dr Savardan fit étape chez lui durant l’été 1857 juste avant de repartir pour la France, J. Nussbaumer, bien que nostalgique de la Suisse, était heureux et prospère. Il avait avait en effet ajouté à ses travaux d’agriculture la profession de boucher, rendue lucrative par la proximité de Dallas. Lors du recensement de 1860, il vivait avec son épouse et leurs deux enfants.

Quelque vingt années plus tard, Jacques Nussbaumer fut à l’origine d’une des opérations immobilières les plus réussies de l’histoire de Dallas en faisant procéder au lotissement de sa ferme, située dans un des quartiers les plus recherchés de la ville parce que proche du terminus d’une des premières lignes de tramways (il est à noter que cette opération fut réalisée par un tandem de promoteurs suisses, dont l’un, Théodore Beilharz, était le gendre d’un autre colon fouriériste, Désiré Frichot).

Devenu fort riche, Jacques Nussbaumer acheta un ranch à Fort Worth (Texas), et il assura l’exploitation avec ses trois fils. Il mourut à Dallas, et fut inhumé au Greenwood Cemetery.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article164952, notice NUSSBAUMER Jacques (ou Jacob) [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 26 septembre 2014, dernière modification le 26 septembre 2014.

Par Michel Cordillot

SOURCES : George H. Santerre, White Cliffs of Dallas. The Story of Réunion, the Old French Colony, Dallas, The Book Craft, 1955, p. 128 ; Gabrielle Rey, Le Fouriériste Allyre Bureau (1810-1859), Aix-en-Provence, Annales de la Faculté des Lettres, 1962, p. 269 ; Bruno Verlet, « Quand des Suisses construisaient Dallas », Musée neuchâtelois, n° 4 (1988), p. 209-218.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément