REVERCHON Jacques, Maximilien [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis]

Par Michel Cordillot

Jacques Reverchon naquit le 16 novembre 1810 à Marcigny (Saône-et-Loire). Son père, Jean Reverchon, était un homme cultivé qui l’envoya suivre des études à Paris au collège de Cluny.

Jacques Reverchon participa activement à la Révolution de 1830 et fut l’un des correspondants du journal saint-simonien Le Globe en 1831. Il épousa Florine Peté, puis partit s’installer à Lyon, où naquit son fils Julien (ils eurent en tout trois fils et deux filles). Il partit ensuite en Algérie, où il occupa la responsabilité de directeur des cultures au sein de la colonie fouriériste du Sig ; mais, malade, il dut rentrer en France.

En 1848, il fut de nouveau activement impliqué dans les événements politiques ; après le coup d’État du Deux décembre, il se retira de la vie publique.

Hostile au régime, Jacques Reverchon se décida à partir rejoindre Considerant aux États-Unis (il figurait au nombre des actionnaires de la société européo-américaine de colonisation). Il arriva au Texas en décembre 1856, en compagnie de son seul fils Julien, envoyé par la gérance pour prendre en main la direction des activités agricoles et horticoles de la colonie de Réunion. Il y resta plusieurs années, mais découragé, s’en retira pour aller se réinstaller avec son fils à Dallas sur des terres situées près de Davis et Westmount streets (ferme McCracken). D’après le recensement, il y vivait en 1860 avec deux autres personnes, vraisemblablement son fils et sa bru.

Jacques Reverchon mourut en 1879 à Dallas au terme d’une longue maladie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article165466, notice REVERCHON Jacques, Maximilien [Dictionnaire biographique du mouvement social francophone aux États-Unis] par Michel Cordillot, version mise en ligne le 30 septembre 2014, dernière modification le 28 août 2018.

Par Michel Cordillot

SOURCES : Archives nationales, fonds V. Considerant, liste des actionnaires de la société de colonisation européo-américaine ; Fonds Amédée Simonin, Library of Congress, Washington DC ; George H. Santerre, White Cliffs of Dallas. The Story of Réunion, the Old French Colony, Dallas, The Book Craft, 1955, p. 135-136 ; Note de B. Verlet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément