ROMENTEAU René, Armand

Par Julien Lucchini

Né le 21 décembre 1921 à Créancy (Côte-d’Or), fusillé comme otage le 7 mars 1942 à Dijon (Côte-d’Or) ; élève instituteur ; militant communiste ; résistant Front national.

Fils d’Alcide Romenteau, chef de brigade de gendarmerie, et de Marguerite Mignon, sans profession, René Romenteau, célibataire, demeurait à Semur (Côte-d’Or). Il animait un groupe des Bataillons de la jeunesse, le groupe Gorky .
Suite à des attentats commis contre le Soldatenheim (foyer de soldats allemands) de Dijon les 28 décembre 1941 et 10 janvier 1942, il fut arrêté par la police française dans sa classe à Semur avec trois de ses collègues le 14 janvier 1942 par la police française. Aucun n’était impliqué dans les attentats. Il était accusé de distribution de tracts du Front national et actes de résistance communiste. Il était mentionné comme membre d’une organisation communiste clandestine (propagande).
Incarcéré à la prison de Dijon, il a été fusillé comme otage le 7 mars 1942 à 18h03 par les autorités allemandes avec ses camarades René Laforge, Jean Schellnenberger , Pierre Vieillard et James Creux.
La mention « Mort pour la France » lui fut attribuée le 10 mars 1951.
A Dijon, la rue de l’inspection académique a été baptisée « rue des Normaliens-fusillés-et-de-leur-camarade », les noms des quatre normaliens sont gravés sur une plaque commémorative dans l’École et sur le Mur des fusillés à Dijon.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article165658, notice ROMENTEAU René, Armand par Julien Lucchini, version mise en ligne le 8 octobre 2014, dernière modification le 12 avril 2017.

Par Julien Lucchini

SOURCES : DAVCC, Caen, B VIII dossier 3 (Notes Thomas Pouty). – MemorialGenweb. — Notes Annie Pennetier . — En souvenir des normaliens fusillés et des instituteurs de la Côte-d’Or morts pour la France 1939-1945, Imprimerie de La Bourgogne républicaine, Dijon. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément