VIEHAUSER Jakob

Né le 22 janvier 1869 à Berg-Dienten, mort le 14 décembre 1950 à Berg-Dienten ; militant social-démocrate.

Fils d’un petit paysan, Jakob Viehauser travailla tout d’abord dans la mine de Mühlbach située sur la montagne Hochkœnig, tout en exploitant sa petite propriété. Orateur né, il fonda, avec un instituteur ambulant du nom de Losert, une association d’éducation ouvrière qui constitua le début de l’organisation des mineurs de Dienten. Un peu plus tard, Viehauser créa une caisse de solidarité et d’assurance-accident pour les mineurs qu’il organisa également en syndicat. Vers la fin des années quatre-vingt, il prit contact avec les sociaux-démocrates et fut l’un des fondateurs de l’association social-démocrate du Pinzgau (région de Salzbourg). Il fut élu, en 1903, avec quatre autres mineurs, au conseil communal de Dienten qui, par la suite, le désigna comme maire. Il fut ainsi le premier maire social-démocrate du « Land » de Salzbourg. Il occupa cette fonction jusqu’en 1913 et à nouveau de 1926 à 1928. En 1919, Jakob Viehauser fut élu député à l’assemblée régionale de Salzbourg et le resta jusqu’en 1922. En 1922-1923, il fut député au Conseil national. Pendant les années de l’austrofascisme, Viehauser fut victime de persécutions. Il perdit par la suite ses trois fils au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article197752, notice VIEHAUSER Jakob, version mise en ligne le 23 avril 2019, dernière modification le 15 avril 2019.

SOURCES : Joseph Kaut, Der steinige Weg (La Voie rocailleuse). Histoire du mouvement ouvrier socialiste dans le « Land » de Salzbourg, Vienne, 1961.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément