BÖSIGER Ruth (dite Coucou ; née Bersot, épouse Menkès puis Bösiger)

Par Marianne Enckell

Née en 1907 à Genève, morte le 19 juillet 1990. Photographe, vendeuse. Militante anarchiste.

Genève, été 2019.

Ruth Menkès était active au groupe du Réveil anarchiste à Genève en 1936, quand elle y rencontra André Bösiger. Elle était responsable de la chorale anarchiste, et présente aux réunions de la Libre Pensée et de la Ligue des Droits de l’homme.
Son premier mari Georges Menkès, médecin, était considéré comme le "médecin des pauvres" ; il avait ouvert un dispensaire et une pharmacie dans le quartier populaire des Pâquis, et servait de médecin conseil à l’Union des syndicats. Il s’engagea ensuite dans la Résistance et l’aide aux populations du Vercors, avec notamment Lucien Tronchet. Ils avaient eu un fils.
"Coucou" Bösiger fut de toutes les luttes de son compagnon, avec lequel elle eut une fille. Elle passa ses dernières années dans un établissement pour personnes affectées de la maladie d’Alzheimer.
En 2019, une rue de Genève a été rebaptisée à son nom, suite à l’initiative du groupe 100elles

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article210625, notice BÖSIGER Ruth (dite Coucou ; née Bersot, épouse Menkès puis Bösiger) par Marianne Enckell, version mise en ligne le 16 janvier 2019, dernière modification le 6 décembre 2019.

Par Marianne Enckell

Genève, été 2019.

SOURCES : André Bösiger, Souvenirs d’un rebelle (1992), rééd. Lyon et Lausanne, 2017 — Fonds André Bösiger, archives CIRA Lausanne. — Souvenirs personnels.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément