CUGUEN Jean, Luc, Marie

Par Nadia Ténine-Michel

Né le 14 août 1922 à Saint-Cyr-l’École (Seine-et-Oise, Yvelines), mort le 31 août 2010 ; cheminot ; résistant ; militant communiste ; maire de Saint-Cyr-l’École ; conseiller général de Seine-et-Oise, puis des Yvelines.

Fils de cheminot, Jean Cuguen entra comme ajusteur à la SNCF après ses études primaires. Marié à Saint-Cyr-l’École le 4 octobre 1947 avec Marie Loisel, il était père de quatre enfants.
Jean Cuguen s’engagea à dix-huit ans dans la Résistance dans l’ouest de la France et participa aux premiers groupes armés qui allaient devenir les FTPF. Arrêté le 30 novembre 1942, il fut transféré à la prison de Fresnes par la Gestapo, condamné à mort et déporté en janvier 1943 à Oranienburg (Allemagne) où il milita dans l’organisation clandestine du camp. À la Libération, son état de santé l’obligea à se soigner en France, puis en Suisse.
Il adhéra au PCF en 1945, fut élu conseiller municipal de Saint-Cyr-l’École en 1947. Devenu maire en 1953, il le resta jusqu’en 1983, conduisant alors la liste communiste qui fut réélue.
Jean Cuguen, en disponibilité depuis 1959, fut élu en 1961 conseiller général de Seine-et-Oise dans le canton de Versailles-ouest contre le sortant Paul-Louis Tenaillon, futur président du conseil général des Yvelines. Il fut réélu dès le premier tour en 1967 dans le nouveau canton de Trappes. Il devint vice-président du conseil général des Yvelines. Il ne se représenta pas en 1973 laissant la place au futur maire communiste de Fontenay-le-Fleury, Gilbert Gaston.
Estimé, même par certains de ses adversaires, pour ses qualités d’administrateur et sa courtoisie, Jean Cuguen fut candidat à de nombreuses élections : sénatoriales de 1958, 1959 et 1968 ; législatives de 1958, 1962 dans la cinquième circonscription de Seine-et-Oise, de 1967, 1968, 1973, 1978 et 1981 dans la cinquième des Yvelines.
Jean Cuguen fut membre de la commission de contrôle financier de la fédération communiste des Yvelines de 1966 à 1969.

Il reçut en janvier 1982 la Légion d’honneur pour faits de Résistance. La Plaine de jeu qu’il avait créée en 1969 porte son nom depuis avril 2007.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article21194, notice CUGUEN Jean, Luc, Marie par Nadia Ténine-Michel, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 29 janvier 2011.

Par Nadia Ténine-Michel

SOURCES : Arch. Dép. Yvelines, 1 W 956, 967, 978, 979, 1013, 1090, 1094, 1113, 1114, 1116, 1142, 1104 W 27, 64, 67, 85, 1201 W 37, 39, 41, 42, 56. — Arch. comité national du PCF. — Renseignements fournis par la mairie de Saint-Cyr l’École. — Lettre de Jean Cuguen du 17 juin 2002. — État civil de Saint Cyr l’École.— Site de Saint-Cyr-l’Ecole, 2010.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément