DELABRE Louis, Léon

Par Jean Lorcin

Né le 17 juillet 1897 à La Voulte-sur-Loire (Haute-Loire), mort le 9 avril 1975 à Firminy (Loire) ; cheminot ; syndicaliste et communiste de la Loire.

Louis Delabre, dont le père, Albert, né en 1868, était employé à la gare de Firminy (Loire) et la mère, Eléonore née Orfeuvre, née en 1870, ménagère, épousa Jeanne, Marie, Claudine Bruyère le 11 octobre 1915 à Firminy.

Ancien soldat du PPA 40, à Strasbourg, demeurant à Saint-Étienne (Loire), il entra volontairement comme journalier manœuvre, au dépôt de Saint-Étienne de la Compagnie des chemins de fer PLM le 1er juillet 1919.

Muté au dépôt de Fraisse-Unieux (Loire) le 1er janvier 1920, où il devint mécanicien de route, il habitait Firminy en 1923.

« Syndicaliste militant » et secrétaire de la cellule de Fraisse-Unieux, il passait pour avoir aux yeux de la police un « très mauvais esprit » : la police le soupçonnait de « se livrer sournoisement à des manœuvres pour inciter ses camarades à ne pas faire d’heures supplémentaires et à réclamer à chaque occasion » et de faire de la propagande « contre l’occupation de la Ruhr » en 1923 (Arch. Dép. Loire, M 540, pièce 510).

Candidat communiste aux élections de 1937 pour le renouvellement du conseil d’arrondissement, dans le canton de Bourg-Argental, il obtint 114 voix sur 2 233 votants, contre 500 au candidat socialiste SFIO, Roiron, et 1 564 au candidat URD, Gillier, élu dès le premier tour.

Il fut arrêté le 18 octobre 1940 et assigné à résidence au Centre de Séjour surveillé de Mons, près d’Arlanc (Puy-de-Dôme), puis astreint à résider à La Voulte-sur-Loire (Haute-Loire). Il fut en outre licencié pour « menées antinationales » le 1er septembre 1941.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article2940, notice DELABRE Louis, Léon par Jean Lorcin, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 8 décembre 2011.

Par Jean Lorcin

SOURCE : Arch. Dép. Loire, 4 M 129, 4 M 588, 85 W 95, 85 W 101, 85 W 103, 1188 W 8. — État civil de la mairie de La Voulte-sur-Loire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément