DEHON Joseph, Ferdinand

Né en 1822 à Fluy (Somme), relieur.

Né en 1822 à Fluy (Somme), d’un père ancien sergent du 12e régiment d’infanterie de ligne sous l’Empire et cinq fois blessé. Il vint demeurer à Paris en 1838, travailla comme ouvrier relieur, se maria en 1847 avec une ouvrière relieuse et alla résider à Belleville. Sans travail en 1848, il entra aux Ateliers nationaux. Sociétaire du Club des Montagnards, il était convaincu que l’on voulait escamoter la République, et, le 23 juin, crut à son renversement. Caporal dans le bataillon de Belleville, il descendit sur Paris avec les Montagnards, combattit à la barricade de Ménilmontant puis à celle du faubourg du Temple. Le 26, il était avec les insurgés qui envahirent une maison voisine de la barricade de la rue des Trois-Couronnes et tira avec eux toute la journée jusqu’à ce qu’elle fût prise. Arrêté sur dénonciation de son capitaine, il fut transporté puis gracié en décembre 1849 sur recommandation du curé de Ménilmontant. Voir Bouvet P.*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article29614, notice DEHON Joseph, Ferdinand , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 1er août 2016.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 8942.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément