DOYEN

Ouvrier quincaillier à Rugles (Eure), condamné en janvier 1832 à quatre mois de prison pour avoir été un des promoteurs d’une manifestation qui arracha des mains des gardes nationaux et des gendarmes le dirigeant d’une grève d’ouvriers épingliers, qui datait du mois de décembre 1831. L’opinion de la garde nationale semble avoir été peu favorable à la répression. Voir Crété*, Lasseur* (femme), Moisy*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article30157, notice DOYEN, version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Gazette des Tribunaux, 17 février 1832.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément