FERRAT Gaspard

Né vers 1798 dans les Basses-Alpes. Ancien ouvrier tanneur, il exploitait une guinguette à Marseille, qui était, avant 1852, un centre de réunion du « parti démagogique ». Il fut condamné, en janvier 1852, par la Commission mixte des Bouches-du-Rhône, à 20 ans de détention à Cayenne, pour séquestration d’un agent de police avec menaces de mort, pour détention d’armes de guerre, pour affiliation à société secrète et pour complot contre la sûreté de l’État. Il fut gracié en juillet 1856. Voir Cassan Jean*, Castagnol Jean-Baptiste*, Michel Gabriel*, Peyrremond Louis, Rougon Jean-Baptiste*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article30895, notice FERRAT Gaspard , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 5 février 2020.

SOURCE : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, M 6/106, Dossier politique.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément