LETEURTRE Pierre, Ambroise

Né en 1804 à Rouen (Seine-Inférieure). Contremaître à Paris depuis 1845 dans la filature de coton de la rue de la Roquette, ses opinions communistes l’amenèrent à modérer les ouvriers. « Ne tourmentez pas les patrons. Notre cause triomphera d’elle-même, le temps amènera tout. » Faute de travail, il entra aux Ateliers nationaux en 1848 et fut garde national de la VIIIe légion. Il demeurait rue de la Roquette. Il marcha avec sa compagnie insurgée jusqu’à la rue des Blancs-Manteaux où il participa au combat. Arrêté les mains noires, il fut libéré, quoique insurgé, grâce aux bons renseignements fournis par son patron.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article33979, notice LETEURTRE Pierre, Ambroise , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCE : Arch. Min. Guerre, A 10898.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément