BERNEL B.

Adhérent de l’AIT à Paris ; communard ?

Parisien, membre de la section des Batignolles de l’Association Internationale des Travailleurs, Bernel signa le manifeste contre la guerre adressé aux travailleurs de tous pays, en juillet 1870.

S’agit-il de Cassius Stanislas Bernel, qui s’engagea dans la Commune de Paris par amitié pour Malon ? Il était né à Saint-Nicolas, Meurthe (aujourd’hui Saint-Nicolas-de-Port, Meurthe-et-Moselle) le 19 avril 1828, fils de Jean Nicolas Etienne, pharmacien, et d’Elisabeth Julie Clément. Il résida dans le XVIIe arr. de Paris où il fut secrétaire de rédaction. C’est au 5 rue Lacroix (XVIIe arr.) que naquît le 20 mars 1864 son fils Cassius Stanislas Gaston. Il était en exil à Genève en novembre 1874.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article52568, notice BERNEL B., version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 19 novembre 2019.

SOURCES : La Marseillaise, 25 juillet 1870. — IISG Amsterdam, lettres de Benoît Malon à Mathilde Roederer, cote Descaves 697. — Notes de Jean Pierre Bonnet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément