COMTE Narcisse, Désiré

Né le 14 juillet 1823 à Beauquesne (Somme) ; instituteur puis marchand de vins ; communard, mort en détention.

Fils d’un bourrelier de Beauquesne, Narcisse Comte demeurait à Paris ; marié, père de deux enfants, il était ancien instituteur à Gentilly, Essonnes et Paris ; comptable et marchand de vins.
Pendant le 1er Siège de Paris, il appartint au 101e bataillon de la Garde nationale comme sergent-major, puis fut officier-payeur et conserva ce grade après le 18 mars 1871 ; le 8 avril, grâce à Léo Melliet, maire du XIIIe arrondissement, avec lequel il était en relations, il fut nommé secrétaire général de la mairie. On lui reprocha le désordre de la comptabilité, et des perquisitions ; il fut arrêté le 27 mai par les Prussiens à la porte de Romainville ; il fut signalé comme un « communeux de la plus dangereuse espèce ». Au péril de sa vie — il fut alors blessé au menton — il avait contribué à faire libérer le général Chanzy, le 19 mars.
Le 16e conseil de guerre le condamna, le 27 février 1872, à la déportation simple ; il devait mourir à l’hôpital militaire de Versailles, le 15 juin 1876.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article55911, notice COMTE Narcisse, Désiré, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 22 février 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/743. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément