LÉGER E.

Communard

Avec ses amis du Comité central des vingt arrondissements auquel il appartenait, il présenta, le 15 septembre 1870, les mesures d’urgence que le gouvernement de la Défense nationale aurait dû, selon les signataires, se hâter « de transformer en décrets pour le salut de la patrie et de la République ». Ces mesures intéressaient la sécurité publique, les subsistances et les logements, la défense de Paris et des départements. Voir Ch.-L. Chassin.
Avec Et. Bozier, Davoust, Faillet, François, Joignaux, B. Lecamp, Éloi Leseure, Masson, Michel, Jules Sassin et Sévin, il fit partie du comité d’initiative du XVIIe arr. de Paris qui patronna les candidatures de A. Combault et A. Dupont aux élections du 26 mars 1871, parce que ces deux noms résumaient « le mieux l’idée de la Révolution communale ». (Cf. Murailles... 1871, op. cit., p. 105.) Combault appartenait à l’Internationale. Il ne fut élu ni le 26 mars ni le 16 avril. A. Dupont fut élu membre de la Commune le 16 avril.

Voir Léger.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article63982, notice LÉGER E., version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 8 décembre 2019.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément