PÉRIER Michel, Louis, Pierre

Né le 22 janvier 1828 à Paris ; comptable ; communard.

Il était marié, père de quatre enfants.
Pendant la Commune de Paris, Périer présida le cercle de son bataillon, le 180e. Il appartenait au « sous-comité fédéral » de la Garde nationale du XIe arr. et fit partie de la commission qui, le 6 avril 1871, fit réquisitionner et brûler la guillotine place Voltaire. Il était membre de la commission d’enquête constituée le 13 avril 1871 dans le XIe arr. de Paris « pour les pensions et indemnités à accorder aux veuves et orphelins des victimes de la défense des droits du peuple ». Il fut un des rédacteurs du Prolétaire, « organe des revendications sociales » (XIe arr.), quatre numéros, 10-24 mai 1871.
Le 4e conseil de guerre le condamna, le 27 juillet 1874, à trois ans de prison et à cinq ans de privation des droits civiques.
Voir Capellaro et Idjiez V.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67876, notice PÉRIER Michel, Louis, Pierre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 14 avril 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/815. — Murailles... 1871, op. cit., pp. 187-296. — J.O. Commune, 10 avril 1871.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément