LORENZI Henri, Auguste

Par Michèle Rault

Né le 29 mai 1899 à Levallois-Perret (Seine, Hauts-de-Seine), mort le 22 décembre 1936 sur le front de Madrid (Espagne) ; électricien domicilié à Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne) ; syndicaliste CGT ; volontaire en Espagne républicaine.

Fils d’un tourneur en cuivre et d’une couturière, Henri Lorenzi, électricien, travailla dans une entreprise du XIVe arrondissement de Paris puis à la Compagnie générale d’électricité d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne), il adhéra à la CGT. Selon les listes de recensement de 1931 et 1936, il habitait dans un hôtel. Henri Lorenzi fut l’un des fondateurs de l’aéroclub de la commune « les Aiglons ».

Il se présenta au centre de recrutement rue Mathurin-Moreau, à Paris XIXe le 1er octobre 1936 pour partir en Espagne. La décision de créer les Brigades internationales était prise depuis le 18 septembre par le Komintern, la base d’Albacete fut ouverte le 13 octobre, quarante-huit heures plus tard les premiers Brigadistes étaient officiellement incorporés.

Il partit en Espagne le 12 novembre 1936, combattit dans les Brigades internationales, appartint à la XIIe Brigade internationale (Garibaldi). Il mourut sur le front de Madrid des suites d’un accident de camion. En 1939, un avion de l’aéro-club portait son nom et celui d’Édouard Bouman, brigadiste tué le 11 février 1937.

Le nom d’Henri Lorenzi figurait sur la liste des deux mille combattants morts en Espagne, publié dans l’ouvrage Épopée d’Espagne, publié par l’AVER.

Henri Lorenzi s’était marié en 1927 à Pontoise (Seine-et-Oise) avec une blanchisseuse dont il avait divorcé en 1931.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article74643, notice LORENZI Henri, Auguste par Michèle Rault, version mise en ligne le 10 octobre 2009, dernière modification le 10 novembre 2013.

Par Michèle Rault

SOURCES : Arch. AVER. – Arch. RGASPI 545.6.1039 liste des Brigadistes français en Espagne républicaine ; RGASPI 545.6.45 (notes de D. Grason). — Arch. Com. Ivry-sur-Seine. – Épopée d’Espagne. Brigades internationales 1936-1939, AVER, 1957.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément