PETTENATI Guy

Par Claude Pennetier

Né le 8 décembre 1940 à Sevran (Seine-et-Oise, Seine-Saint-Denis) ; ouvrier métallurgiste ; maire de Chevilly-Larue (Seine, Val-de-Marne) de1977 à 2002, conseiller général (1979-2004).

Guy Pettenati pendant un entretien avec C. Barthonnat et Cl. Pennetier
Guy Pettenati pendant un entretien avec C. Barthonnat et Cl. Pennetier

Guy Pettenati naquit chez ses grands-parents paternels. Son père, Ricardo Pettenati, ouvrier marbrier, originaire de la Plaine du Pô quitta l’Émilie-Romagne en 1923 dans le contexte de l’affirmation du régime fasciste. Sa mère venait d’une famille espagnole immigrée en 1927. Guy Pettenati dit avait aimé ce mélange de cultures espagnole et italienne, d’antifranquisme et d’antifascisme, de communisme et de catholicisme. Son père fut résistant dans les rangs de la Maison d’œuvre immigrée (MOI]. En dépit de l’anticléricalisme de son père, il rencontra la JOC pendant son apprentissage puis s’en éloigna au profit de la Jeunesse communiste, plus combative contre la guerre d’Algérie. Il garda cependant la foi et le manifesta y compris pendant ses périodes de responsabilités au Parti communiste.

Élève à l’école publique Montesquieu de Vitry-sur-Seine, titulaire du certificat d’études primaires, il entra au centre d’apprentissage Pierre Semard de Vitry où il apprit pendant trois ans la tôlerie et la chaudronnerie. Il travailla ensuite comme OP1 puis comme OP3 dans des entreprises de Vitry-sur-Seine, d’Ivry-sur-Seine, de Choisy-le-Roi et de Paris.

Responsable des Jeunesses communistes locales, il participa aussi aux organismes nationaux. Après son service militaire en 1962-1963, il épousa le 29 juin 1963 Yvette Thuillier, vitriote comme lui. C’est d’ailleurs dans cette ville qu’ils vécurent avec leurs deux enfants nés en 1964 et 1973. Syndicaliste CGT actif, il fut appelé comme secrétaire parlementaire de Fernand Dupuy pour s’occuper des salariés au Marché d’intérêt national (MIN) de Rungis à partir de mars 1969. Secrétaire de la section locale, responsable du journal Le Travailleur de Rungis, il participa à la séparation des deux sections, Chevilly et Rungis dont il assura le secrétariat.

Il s’installa avec sa famille à Chevilly-Larue en 1980. Malgré un échec aux élections municipales de 1971, il suivait la vie locale avec intensité, se battant en particulier pour que l’autoroute A89 ne traverse pas de part en part Chevilly. L’élection de sa liste en mars 1977 fut l’aboutissement de ces mobilisations. Après avoir succédé au maire de droite, Gabriel Chauvet, il lui ravit son mandat de conseiller général en mars 1979.

Sensible aux positions critiques de Fernand Dupuy depuis le début des années soixante-dix, il contesta fermement, en 1979, les déclarations de Georges Marchais approuvant l’intervention soviétique en Afghanistan. Le Parti communiste laissa cependant ce communiste « refondateur » poursuivre son implantation locale, tant les succès électoraux, dans une ville qui n’était pas traditionnellement de gauche, étaient marquants. En mars 1992, réélu au conseil général au premier tour, il devint vice-président du conseil général, chargé des collèges, et principalement des nombreuses constructions. Dernière candidature à une élection, il obtint 10,7 % des suffrages exprimés aux législatives de 2002. Il démissionna de ses mandats municipaux en janvier 2003 et ne se représenta pas au conseiller général 2004, dans les deux cas au profit de Christian Hervy.

Forte personnalité, chrétien, humaniste et communiste, Guy Pettenati marqua tout particulièrement sa ville et son canton.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75036, notice PETTENATI Guy par Claude Pennetier, version mise en ligne le 27 octobre 2009, dernière modification le 4 février 2014.

Par Claude Pennetier

Guy Pettenati pendant un entretien avec C. Barthonnat et Cl. Pennetier
Guy Pettenati pendant un entretien avec C. Barthonnat et Cl. Pennetier

SOURCE : Renseignements communiqués par Marc Ellenberger en mars 2008, notamment un document du 26 mars 2008 auquel cette biographie doit tout. — Documents de Guy Pettenatti. — Entretien filmé au camescope par Céline Barthonnat et Claude Pennetier, 2008.

Entretien filmé au camescope par Céline Barthonnat et Claude Pennetier, 2008, disponible en ligne, <A HREF="http://www.dailymotion.com/video/x1b1uxs_guy-pettenati-part1_news">Partie 1</A> et <A HREF="http://www.dailymotion.com/video/x1b1uxs_guy-pettenati-part2_news">Partie 2</A>.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément