EVANS Stanley George

Né le 2 janvier 1912 à Londres ; mort le 11 septembre 1965 près de Grantham, Lincolnshire ; pasteur anglican, socialiste.

Après des études supérieures à l’Université de Londres (King’s College) et à l’Université de Leeds, Stanley Evans se prépare à la prêtrise au collège de la Résurrection, à Mirfield, dans le Yorkshire. Ordonné prêtre, il est vicaire dans plusieurs paroisses de Londres. De 1943 à 1946, il est aumônier militaire dans la Royal Air Force.

Le pasteur Evans a toujours fait montre d’opinions très à gauche. En 1941, il avait apporté son soutien à la « Convention du Peuple » (People’s Convention), organisation dirigée par les communistes, et pendant plusieurs années — après la guerre — il sera même membre du Parti communiste. De telles prises de position le mettent en situation délicate vis-à-vis de la hiérarchie anglicane qui, à partir de 1946 hésite à lui confier une paroisse. Il enseigne alors la sociologie et la politique sociale dans la section « Formation permanente » (Extra-mural Department) de l’Université d’Oxford et au City Literary Institute de Londres. En 1955 cependant, on le nomme curé de l’église de la Sainte-Trinité à Dalston, dans l’East End de Londres. Evans fait alors de sa paroisse un véritable foyer d’activités socialistes. En 1960, l’évêque de Southwark, Mervyn Stockwood, l’appelle auprès de lui comme chanoine résident chargé de la formation des jeunes prêtres. Evans est remplacé à Dalston par un autre clergyman socialiste, le pasteur Bill Sargeant.

A Southwark, Evans s’acquitte avec succès de ses nouvelles fonctions. Il participe également à la mise en route d’un cycle de formation pour les vocations tardives de l’Eglise anglicane.

Auteur de nombreux ouvrages, Evans a été membre actif de la campagne antinucléaire (Campaign for Nuclear Disarmament) et a soutenu sans défaillance le mouvement socialiste chrétien. Il est mort victime d’un accident d’automobile à l’âge de cinquante-trois ans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75417, notice EVANS Stanley George, version mise en ligne le 12 décembre 2009, dernière modification le 12 décembre 2009.

ŒUVRE : Auteur de nombreux articles de journaux et de brochures, Evans a écrit des ouvrages plus importants ; on peut citer notamment : The Churches in the USSR (Les Églises en Union Soviétique), Londres, 1943. — The Trial of Cardinal Mindszenty : an eyewitness account (Procès du cardinal Mindszenty, récit d’un témoin), Birmingham, 1949. — Joseph Stalin. An Address — at a Memorial Service — on 13 March, 1953 (Joseph Staline, allocution prononcée le 13 mars 1953, lors d’un service religieux de la société du clergé socialiste), Londres, 1953. — The Social Hope of the Christian Church (Les chrétiens et l’espoir d’une justice sociale), Londres, 1965.

BIBLIOGRAPHIE : V. Gollancz (éd.), The Betrayal of the Left, Londres, 1941. — Communism and British Intellectuals, Londres, 1959. — The Times et The Guardian, 13 septembre 1965. — Who was Who, 1961-1970.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément