SAUZON Edmond, Auguste, Marc

Par Marie-Louise Goergen

Né le 18 février 1912 au Puy (Haute-Loire), mort le 5 novembre 1995 à Firminy (Loire) ; employé puis chef de bureau ; membre du bureau puis secrétaire adjoint du Syndicat chrétien des cheminots de Paris-Sud-Est (1947-1948).

Fils d’un comptable et d’une mère qui vivait de confection à domicile et d’autres activités artisanales, Edmond Sauzon avait un frère cheminot et un beau-père qui aurait été cofondateur d’une organisation de cheminots catholiques en 1874, tandis que sa sœur travaillait aux PTT. Titulaire du baccalauréat première partie, qu’il avait obtenu à Notre-Dame-de-France au Puy, il travailla comme instituteur libre avant d’entrer au PLM. Ayant effectué son service militaire de 1933 à 1934, il fut mobilisé de septembre 1939 à juillet 1940 à la 3e Compagnie du dépôt du train. Les campagnes auxquelles il participa lui valurent une citation.
Edmond Sauzon entra au service Exploitation du réseau Sud-Est du PLM le 1er octobre 1935 et travailla successivement à Givors, à Paris, à Saint-Étienne. Il gravit tous les échelons de sa filière et finit sa carrière comme chef du bureau d’études à la direction régionale de l’Exploitation, division Matériel, à Paris-Lyon ; il prit sa retraite le 1er août 1967.
Entre 1947 à 1948, il était membre du comité directeur du Syndicat chrétien des cheminots de Paris-Sud-Est fondé le 1er janvier 1921 et dont le siège se trouvait 5, rue Emilio Castelar à Paris (XIIe arr.). Il en fut élu secrétaire adjoint en mars 1948. Il resta fidèle à la CFTC car, en 1981, il participa au congrès de Nice.
Marié en 1938 à Terrenoire (Loire) avec Marie Jeanne Just, couturière puis employée en biscuiterie, Edmond Sauzon fut père d’une fille née en 1940, qui travaillait comme secrétaire dans différentes entreprises.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article8528, notice SAUZON Edmond, Auguste, Marc par Marie-Louise Goergen, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 19 janvier 2012.

Par Marie-Louise Goergen

SOURCES : Arch. PPo, dossier RG n° 492.578 (rapport du 11 septembre 1948). — Arch. SNCF de Béziers. — Notes de Marie-Louise Goergen. — Renseignements communiqués par Monique Gendron, sa fille. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément