ROUX Auguste

Par Jacques Girault

Né le 15 septembre 1858 à Vidauban (Var), mort le 4 avril 1940 à Pierrefeu ; maire de Pierrefeu (Var).

Fils d’un ménager, Auguste Roux, propriétaire à Pierrefeu (Var), conseiller municipal républicain-socialiste depuis 1904, réélu en mai 1908, à la mort de Guérin, maire depuis 1878, devint adjoint au maire, le 15 décembre 1910. Réélu le 5 mai 1912 sur le liste républicaine du Bloc des gauches, il devint maire de la commune. Comme républicain du Bloc des gauches, il fut élu conseiller d’arrondissement du canton de Cuers, le 26 mai 1912. Président du Conseil d’arrondissement, il fut réélu le 14 décembre 1919, le 14 mai 1922 et enfin le 14 octobre 1928. Réélu maire en décembre 1919 à la tête de la liste républicaine du Vrai Bloc des gauches, il était considéré par la Préfecture comme un homme aux idées très avancées. L’aide du secrétaire de mairie Paguet lui assurait une bonne gestion. Membre de la Fédération des cercles rouges, il fit partie, en 1924, de la commission exécutive du Comité général varois pour l’élection rouge et fut réélu sur la liste républicaine du Cartel des Gauches qui, sur 16 membres, comprenait 7 socialistes SFIO, le 3 mai 1925. Deux mois plus tard, le congrès des groupes de gauche du canton en sa présence désigna Blachas, instituteur à Cuers, comme candidat socialiste SFIO pour le Conseil général. Celui-ci, distancé de 150 voix au 1er tour, pouvait espérer battre le conseiller général sortant. Mais, il se retira pour que Roux puisse se présenter. Il obtint, le 26 juillet, 731 voix sur 2 292 inscrits, échouant de 61 voix. Il fut à nouveau réélu aux élections municipales sur une liste analogue, le 5 mai 1929. La presse qualifiait alors sa liste de candidats républicains cartellistes. Lui-même s’était intitulé en 1928, lors de son élection républicain cartelliste de gauche.
Roux adhéra-t-il par la suite à la section socialiste SFIO ? Avec la scission de la fin de 1933, la majorité de la section passa au Parti socialiste de France. Roux figurait parmi les adhérents de cette formation en 1934. Il fut candidat au Conseil d’arrondissement avec l’étiquette républicain de gauche-Parti socialiste de France. Le Parti socialiste SFIO ne présenta aucun candidat. Roux, au premier tour, en octobre 1934, précédait son seul adversaire communiste Henri Turle avec 623 voix sur 2 564 inscrits, soit un peu moins du quart des inscrits. A la suite d’accords départementaux entre Parti communiste et Parti socialiste SFIO, ce dernier parti annonça que son candidat était Turle. Roux, avec 713 voix, fut battu au deuxième tour, de trois voix. Il ne se représenta pas aux élections municipales en 1935.
Roux mourut le 4 avril 1940 à Pierrefeu.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article85293, notice ROUX Auguste par Jacques Girault, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 11 décembre 2015.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat. F7/13021. — Arch. Dép. Var, 2 M 5 267, 6 23, 25, 7 24 3, 28 3, 30 2, 31 1, 32 2, 3 Z 2 12. — Arch. Com. Pierrefeu.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément