AMPRIMO Robert, Gaston

Par Jocelyne Prézeau

Né le 28 juin 1928 à Ugine (Savoie), mort le 19 septembre 2016 à Ugine (Savoie) ; ajusteur ; militant syndicaliste et communiste de Savoie ; correspondant local des Allobroges ; membre du comité fédéral du PCF (1956-1959) et du bureau fédéral (1961-1962).

Fils d’une ménagère et d’un chauffeur de fours (métallurgiste sur l’acte de naissance) qui avait adhéré au Parti communiste en 1922, Robert Amprimo fit trois années de cours complémentaire qu’il quitta avec le niveau du brevet élémentaire. En dépit de son jeune âge, il participa à la Résistance comme membre des Francs tireurs et partisans français (FTPF). Il rejoignit les Jeunesses communistes en 1943 et le Parti communiste en 1945, puis suivit une école fédérale en 1947. Il fit, en 1948, un an de service militaire en Tunisie.

À son retour, il s’affirma comme un militant actif des Aciéries d’Ugine. En 1948, il rejoignit la CGT ; délégué d’atelier, membre du bureau syndical, il fut connu pour son rôle au sein du comité d’entreprise et ses actions en faveur de la bibliothèque. Correspondant des Allobroges, il était secrétaire de section communiste en 1956. Il entra au comité fédéral l’année suivante et au bureau fédéral en 1961. À la conférence fédérale du 3 décembre 1962, le représentant du comité central, Jourdain, nota son intervention qui le surprit : « Le camarade Amprimo, responsable d’Ugine estimait lui que l’on rejetait tout sur Staline alors que d’autres avaient aussi leurs torts. Il estimait encore que c’était entretenir le culte de la personnalité que de sortir un bouquin sur un dirigeant alors que tous les membres du Parti étaient égaux. À la question posée, il a déclaré faire allusion au livre que nous avions publié sur Marty et la Mer Noire. » Il fut écarté du bureau fédéral mais maintenu au comité fédéral.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article10033, notice AMPRIMO Robert, Gaston par Jocelyne Prézeau, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 27 avril 2020.

Par Jocelyne Prézeau

SOURCES : Arch. du comité national du PCF. — Notes Florian Penaroyas. — État civil d’Ugine.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément