ANCELOT Albert, Amédée

Par Yves Le Maner

Né le 19 juillet 1892 à Fourmies (Nord), mort le 17 décembre 1969 à Fourmies (Nord) ; militant communiste du Nord.

Fils d’un menuisier, Albert Ancelot fut d’abord employé d’état civil à la mairie de Fourmies, puis chauffeur d’automobiles au garage Verpraêt, enfin chaudronnier. Adhérent du Parti communiste dès sa création, il fut amené à prendre des responsabilités au niveau local au moment où les effectifs du PC s’effondraient. Secrétaire de la cellule locale de Fourmies (environ vingt adhérents), il succéda, en 1932, à Léon Legrand comme trésorier du rayon dont cette localité était le centre — voir Henri Bonte*. Très actif, il fonda l’année suivante une section locale des Amis de l’URSS. Candidat malheureux du PC aux municipales de 1935 et aux cantonales de 1937 dans le canton de Trélon, Ancelot fut élu conseiller municipal de Fourmies en 1945, poste qu’il conserva jusqu’en 1959, date à laquelle il cessa toute activité politique.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article10039, notice ANCELOT Albert, Amédée par Yves Le Maner, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 10 octobre 2008.

Par Yves Le Maner

SOURCES : Arch. Dép. Nord, M 154/191 et M 154/195 A. — Marie-Françoise Talon, Mémoire de Maîtrise, Lille III, 1974.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément