BLANCONNIER

Par Florence Regourd

Instituteur au Fougeré (Vendée), Blanconnier participa à l’Amicale des Instituteurs fondée en Vendée en 1902. En 1912, dans le bulletin de l’Amicale, il défendait le projet du député Brard, de ne pas tolérer la création d’école privée dans les communes de moins de 3 000 habitants — problème aigu en Vendée. Blanconnier fut élu au conseil départemental de l’enseignement en 1920. Quand l’Amicale se sépara (1921), il participa activement avec Gibaud à la création du Syndicat national des instituteurs de Vendée (CGT). En 1922 et 1923, il siégeait toujours au conseil départemental de l’enseignement et, conformément aux statuts du Syndicat, au bureau du conseil syndical. Sa position dans ce bureau peut être qualifiée de « réformiste » ; il craignait pour l’unité du syndicat et s’opposait à la création d’un groupe de jeunes animé par E. Peaud. Secrétaire général du comité de la Ligue de l’Enseignement de La Roche-sur-Yon en 1927, il représentait ce mouvement lors des manifestations laïques. Également délégué du parti radical et radical socialiste, il soutint à ce titre le comité local antifasciste de la Roche-sur-Yon à la grande réunion du 14 juillet 1935. Membre du Cartel des Services publics de Vendée, de l’ARAC et enfin président de la section yonnaise du parti radical et radical socialiste, Blanconnier fut un habitué des réunions du Front populaire dans toute la Vendée de 1936 à 1937.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article100448, notice BLANCONNIER par Florence Regourd, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 3 novembre 2010.

Par Florence Regourd

SOURCES : Arch. Dép. Vendée, 4 M 403, 404, 405. — Publicateur et Nouveau publicateur, 1912, 25 avril 1920. — Bulletin SNI — Vendée n° 1, avril 1922 et suivants.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément