BLASCO André

Par Juliette Bessis

Mort le 2 mars 1943 à Tunis ; employé de banque ; syndicaliste CGTU puis CGT de Tunisie.

Français de Tunisie, employé de banque, André Blasco avait milité au sein de la CGTU en même temps que son beau-frère Gustave Fouchy qui avait constitué un premier embryon du syndicat des Minotiers.

Il participa à la constitution des premiers syndicats de sa corporation avec Léon Zana au début des années 1930.

Secrétairede l’Union locale et du syndicat CGT des employés de banques, il joua un rôle très actif dans la grève des banques en 1936 et dans les négociations de conventions collectives qui suivirent.

André Blasco assura la direction de l’Union locale CGT jusqu’en juin 1941 et resta membre du collectif constitué à cette date, mais se consacra au syndicat des Banques qui possédait un « club » situé rue Navarin à Tunis. C’est là qu’il trouva la mort en même temps que son épouse lors du bombardement du 2 mars 1943 sous l’occupation germano-italienne. Ses obsèques furent suivies par de nombreux syndicalistes et prirent la dimension d’une manifestation silencieuse de solidarité syndicale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article100465, notice BLASCO André par Juliette Bessis, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 21 août 2022.

Par Juliette Bessis

SOURCES : Claude Liauzu, Naissance du salariat et du mouvement ouvrier en Tunisie à travers un demi-siècle de colonisation, Thèse d’État, Nice, 1977. - Juliette Bessis, Les Fondateurs : index biographique des cadres syndicalistes de la Tunisie coloniale (1920-1956), Paris, L’Harmattan, 1985.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément