BLASIIS (DE) Émile

Par Jean-Claude Paul-Dejean

Né le 25 avril 1904 à Paris ; militant communiste des Basses-Pyrénées.

Fils d’Anna Mahé qui fut une amie de Libertad et secrétaire de Gustave Hervé à la Guerre sociale et de André de Blasiis, militant anarchiste devenu communiste. Après l’école primaire supérieure, Émile de Blasiis fut employé de commerce. Il milita aux JC et vers 1925-1926, adhéra à la CGTU et au PCF. Membre du bureau du rayon de Bayonne-Boucau (Basses-Pyrénées), il fit partie du comité de rédaction de l’Étincelle, hebdomadaire communiste de la région pyrénéenne dont le premier numéro parut le 27 janvier 1933. Après les manifestations du 1er mai 1932, il avait été condamné à quinze jours de prison pour « entraves à la liberté du travail ».

Émile de Blasiis fut candidat aux élections municipales de Bayonne en février et en mars 1934 sur une liste communiste ; en mai 1935, il figura à nouveau sur une « liste antifasciste et de revendications sociales » (de type Front populaire) et il recueillit 675 voix, soit 10 % des suffrages exprimés.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article100466, notice BLASIIS (DE) Émile par Jean-Claude Paul-Dejean, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 2 juin 2021.

Par Jean-Claude Paul-Dejean

SOURCES : L’Étincelle. — Interview d’Émile de Blasiis, novembre 1974.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément