ANDRÉ Marguerite

Par Claude Pennetier

Née le 16 avril 1925 à Paris (Xe arr.) ; institutrice ; syndicaliste SNI et militante communiste de la région parisienne.

Fille d’un métreur vérificateur devenu artisan dans la XXe arr. de Paris, sympathisant communiste à Bagnolet avant et après la Seconde Guerre mondiale, et d’une secrétaire comptable, membre un temps de l’Union des femmes françaises, Marguerite André fut baptisée pour entrer à l’école catholique de Bagnolet. Elle fréquenta ensuite les établissements (école primaire supérieure Sophie Germain, lycées Victor Duruy, Jules Ferry) où elle fut marquée par des professeurs communistes.

Institutrice à Montreuil, épouse d’un électricien en bâtiment qui fut sympathisant communiste puis militant, militante du SNI, elle adhéra au Parti communiste français en 1958 et devint secrétaire de la cellule Voltaire-Bas-Montreuil. Très active en 1968, elle ne reprit pas sa carte en 1969 et milita ensuite dans des associations comme : l’Association Montreuil en Éveil (présidente) et ATTAC. Son conjoint, quitta le PCF en 1974.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article10058, notice ANDRÉ Marguerite par Claude Pennetier, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 14 mars 2010.

Par Claude Pennetier

SOURCE : Renseignements fournis par Marguerite André.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément