BONIFAY

Par Jacques Girault

La famille Bonifay, du quartier des Routes à Toulon (Var), était socialiste.


La famille Bonifay, du quartier des Routes à Toulon (Var), était socialiste.
Bonifay Pierre, Marius, né à Toulon (Var) le 2 octobre 1872, fils d’un ouvrier forgeron de l’Arsenal maritime, se maria dans la ville en octobre 1898 et eut trois enfants. Son père, Baptistin Bonifay, ouvrier du port, participa à la fondation en 1886 du cercle de l’Union dans la quartier, puis avec fils en 1901, à la fondation du cercle des Prolétaires. Ouvrier à l’Arsenal lui aussi, Pierre Bonifay faisait partie en 1929 du « groupe P. Ferrero » que l’ancien maire de Toulon avait constitué dans le quartier. Pendant la campagne électorale pour les élections municipales en 1929, il anima la propagande socialiste. Il fit partie de tous les comités électoraux du quartier qui patronnaient la candidature socialiste SFIO de Renaudel aux élections législatives. Il mourut à Marseille, le 18 juillet 1933.

Son fils Bonifay Baptistin, Marius dit Jean-Baptiste, né à Toulon, le 9 décembre 1898, entra à l’Arsenal maritime comme apprenti à l’atelier des machines en septembre 1914. Il effectua son service militaire dans l’artillerie d’avril 1917 à mai 1920 et connut le front. Réadmis à l’Arsenal comme ajusteur à l’atelier des torpilles, il devint chef ouvrier en janvier 1943 et partit à la retraite en avril 1949. Il fut mis à pied une journée après la grève du 30 novembre 1938. Il était le secrétaire du comité électoral SFIO du quartier des Routes constitué en septembre 1934 pour l’élection cantonale. Il fit partie de la liste « socialiste d’unité et d’action » aux élections municipales de Toulon en 1935. Le 5 mai, il obtint 2 713 voix sur 29 381 inscrits et ne figura pas sur la liste dite de « Front populaire » au deuxième tour. Il fut un des nouveaux élus au conseil d’administration de la section socialiste SFIO de Toulon, le 7 janvier 1938. Il était toujours socialiste après la guerre.

Un autre Bonifay, de la Haute-ville, fit partie du comité qui soutenait la candidature SFIO aux élections législatives en 1928.

Un autre Bonifay du quartier des Routes passa au Parti socialiste de France à la fin de 1933 et devint membre du comité fédéral.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article100897, notice BONIFAY par Jacques Girault, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 16 novembre 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat. F7/13021. — Arch. Dép. Var, 2 M 7.33.1 ; 2 M 7.35.4 ; 4 M 50 ; 4 M 59.3 ; 3 Z 2.14 ; 3 Z 2.23. — Arch. Troisième Région mar. : C 54, dossier individuel. — Presse locale. — Sources orales.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément