BONNEAU Théophile

Par Alain Dalançon

Né le 16 mai 1872 à Saint-Loup (Charente-Inférieure, Charente-Maritime), mort le 9 février 1945 à Rochefort (Charente-Maritime) ; employé des chemins de fer de l’Etat ; militant communiste.

Ses parents, Jean Bonneau, et Marie Boiguinier étaient cultivateurs. Théophile Bonneau avait une soeur jumelle.

Il effectua son service militaire de novembre 1893 à février 1896 au 34e Régiment d’infanterie, qu’il termina comme 1ère classe. Il entra aux Chemin de fer de l’Etat à Cognac puis travailla à Rochefort (Charente-Inférieure).

En 1932, il était secrétaire du rayon communiste de Rochefort, considéré comme militant convaincu. En 1934, il était secrétaire de la cellule communiste de Rochefort qui ne comptait plus que 15 adhérents ; il était alors veuf et retraité et habitait 83 route du Breuil. Le trésorier de la cellule était Maurice Auroi, secrétaire du syndicat CGTU des cheminots.

Au premier tour des élections législatives de 1936, le candidat communiste, Maurice Brillouet, obtint à Rochefort 284 voix sur 4420 exprimés.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article100987, notice BONNEAU Théophile par Alain Dalançon, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 22 avril 2017.

Par Alain Dalançon

SOURCE : Arch. Nat. F7/13132, Rochefort, 30 décembre 1934. - Arch. Départ. 17, 4M6/19, M SUP483, registres matricules, état civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément