BORDIER Albert

Militant de la section socialiste de Malicorne-sur-Sarthe (Sarthe), Albert Bordier signa une « Tribune libre » en faveur de l’adhésion à la IIIe Internationale dans La République sociale de l’Ouest, du 19 décembre 1920. (voir J. Lequebaques). Il assista comme observateur aux travaux du congrès de Tours (25-30 décembre 1920).

Installé à Paris, A. Bordier milita à la 8e section communiste. Le Socialiste du Maine, organe de la Fédération communiste SFIC de la Sarthe publia dans son numéro I, le 15 mars 1921, un article intitulé « À ceux des champs » dans lequel Bordier affirmait que les paysans socialistes de la Sarthe avaient voté pour la IIIe Internationale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article101189, notice BORDIER Albert, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 18 novembre 2021.

SOURCES : La République sociale de l’Ouest, 19 décembre 1920. — Le Socialiste du Maine, 15 mars 1921.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément