BOURGEOIS Paul, Auguste

Par Jacques Girault

Né à Cosne (Nièvre), le 12 mars 1900, fils d’un ouvrier en limes, P. Bourgeois, ouvrier cordonnier apparut sur les listes électorales de Bobigny (Seine) en 1926. Lors du recensement, il habitait chez sa belle-sœur, veuve, rue Garavan. Celle-ci ouvrière en chaussures, était déclarée son « amie » aux recensements de 1931 et de 1936. Lui-même en 1931 travaillait chez Grasset aux Lilas. Il tenait aussi une petite boutique de cordonnerie.

Bourgeois fut élu conseiller municipal en 1935 sur la liste communiste. Le 5 mai 1935 il obtenait 2 618 voix sur 4 946 inscrits et fut élu quatrième adjoint le 14 mai. Membre des commissions des fêtes et marchés, de l’Assistance et de la commission sportive, délégué sénatorial en 1935 et en 1938, Bourgeois ne manqua pas une seule réunion durant le mandat. Il accompagnait le maire Clamamus* quand la voiture de celui-ci eut un accident le 13 octobre 1937 en Seine-et-Marne. Comme les autres élus, il fut suspendu au début de la guerre. Selon des témoignages, il approuva l’attitude du maire. En janvier 1940, il écrivit au préfet de la Seine : « Mobilisé depuis le début des hostilités j’ai accompli mon devoir de soldat ; à cette époque, je n’étais pas d’accord avec le Pacte germano-soviétique, et ai cessé tout rapport et toutes relations avec le Parti communiste. Réformé temporaire depuis décembre, sachant que le conseil municipal avait été suspendu, je ne pensais pas qu’il y ait lieu de faire une déclaration. Aujourd’hui, je viens vous confirmer mon attachement de toujours à la France et vous indique, que depuis les attaques de la Pologne et de la Finlande par la Russie, j’ai accepté la dissolution du Parti communiste m’engageant à soutenir les intérêts du Peuple français, dans la liberté et la démocratie et contre toutes les dictatures ». En 1942, il ne fut pas parmi les conseillers municipaux nommés par le préfet. Selon une note des services préfectoraux, il aurait été FFI. Il n’apparut pas lors de la Libération et mourut à Bobigny le 15 décembre 1946.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article101784, notice BOURGEOIS Paul, Auguste par Jacques Girault, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 2 mai 2022.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Seine, Versement 10451/76/1 et Versement 10441/64/2 n° 26. — Arch. Com. Bobigny. — La Voix de l’Est. — Sources orales.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément