BOURGOIN Eugène

Par Claude Pennetier

Né le 16 septembre 1871 à Villiers-Saint-Georges (Seine-et-Marne), mort le 1er mai 1946 à Paris (Xe arr.) ; employé de commerce. Communiste, puis socialiste SFIO ; conseiller municipal socialiste d’Aubervilliers (Seine).

Fils d’un manouvrier, Eugène Bourgoin était présenté en 1919 comme "ancien commerçant" (marchand de vins) ou "employé de commerce". Élu conseiller municipal socialiste d’Aubervilliers (Seine) sur la liste de Michel Georgen le 30 novembre1919, il fut désigné comme adjoint. Il aurait, selon le Journal de Saint-Denis du 4 mai 1935, rallié un temps les rangs du Parti communiste pour revenir ensuite à la SFIO. Bourgoin garda cette fonction dans la municipalité socialiste indépendant de Pierre Laval après mai 1925.

Bourgoin rompit avec Pierre Laval et dirigea la liste socialiste SFIO lors des élections municipales du 5 mai 1929. La liste sortante obtint 5 300 voix de moyenne sur 11 636 inscrits et 9 584 votants, celle du Parti communiste dirigée par Blond 2 605 voix, celle du Parti socialiste SFIO 1 244, Bourgoin (arrivé en tête) recueillant personnellement 1 368. Candidat socialiste au conseil général de la Seine dans la première circonscription d’Aubervilliers le 24 juin 1934, Bourgoin recueillit 1 455 voix sur 11 626 inscrits.

Réélu en 1945, il mourut en cours de mandat le 1er mai 1946 à Paris (Xe arr.). Il était marié.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article101813, notice BOURGOIN Eugène par Claude Pennetier, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 13 janvier 2022.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Seine, DM3 et Versement 10451/76/1. Arch. PPo. 393. — L’Humanité, 12 décembre 1919. — Journal de Saint-Denis, 6 avril et 4 mai 1935.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément