BOURGOT François

Par G.-M. Thomas et Justinien Raymond

Né le 4 août 1879 à Morlaix (Finistère), mort le 16 novembre 1936 à Morlaix (Finistère) ; employé municipal puis représentant de commerce ; socialiste. Maire de Morlaix ; conseiller général.

Directeur de l’agence morlaisienne de transit, F. Bourgot adhéra au Parti socialiste en 1919. Cette même année, il devint secrétaire général de l’Union locale confédérée et secrétaire du syndicat des communaux en même temps que conseiller municipal et conseiller général.

F. Bourgot fut exclu du Parti socialiste le 12 novembre 1927 par un vote unanime de la section de Morlaix. Lors des élections législatives d’avril 1928, F. Bourgot s’opposa à G. Châtel* — — maire de Morlaix et candidat officiel du Parti SFIO. Au premier tour, le 22 avril, Bourgot obtint 4 103 voix contre 3 894 à Châtel et, au second tour, le 29 avril, il triompha nettement de Châtel par 6 478 voix contre 3 171. Châtel abandonna la mairie suivi de tout le conseil municipal et Bourgot, qui avait constitué une liste, la conduisit au succès et devint, pour le demeurer jusqu’en 1939, le maire, très actif de Morlaix.

Aux élections législatives du 1er mai 1932, toujours dans la 1re circonscription de Morlaix, Bourgot, qui se présentait sous l’étiquette de « socialiste indépendant », fut battu par le docteur Mazé, radical socialiste, par 5 781 voix contre 5 469. Aux élections du 3 mai 1936, toujours comme « socialiste indépendant », Bourgot ne recueillit que 3 504 voix sur 15 509 votants.

Conseiller général dès 1921, vice-président de l’Office départemental des Pupilles de la Nation, F. Bourgot fut candidat au Sénat le 20 septembre 1930 et se maintint aux deux tours, recueillant 12 et 15 voix.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article101823, notice BOURGOT François par G.-M. Thomas et Justinien Raymond, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 13 janvier 2022.

Par G.-M. Thomas et Justinien Raymond

SOURCES : Arch. Dép. Finistère, série M, non classée. — Arch. Mun. Brest, 5 K2/2. — La Dépêche de Brest, 21 septembre 1930. — J. Jolly, Dictionnaire des Parlementaires. — La Vie socialiste, 14 mai 1932. — Les Cahiers d’information du militant, mai 1936.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément