BOUSSINOT Charles

Par Cl. Liauzu

Né le 12 juillet 1896 à Cirières (Deux-Sèvres), mort le 23 octobre 1971 à Tusson (Charente). Instituteur, écrivain. Antimilitariste, anticolonialiste, libertaire.

Instituteur en Tunisie, où il s’était réfugié pendant la guerre de 14-18, Ch. Boussinot appartint à la tendance unitaire dans le syndicat de l’enseignement laïque et fut connu en 1930 pour son roman Les Meskines, publié à partir du 17 mai en feuilleton par l’Humanité, au moment même des fastes du centenaire de la prise d’Alger.

Cette œuvre décrit la vie misérable du fellah contre qui se liguent le ciel, le caïd, le notable, le colon et le gendarme. Elle montre aussi dans la biographie du personnage principal, la prolétarisation, l’enfer des mines et les Biribi. Mais surtout, s’inspirant — de manière assez libre — de l’histoire de la CGT tunisienne, Boussinot, en quelques pages épiques, a raconté les émeutes de la faim et l’enthousiasme des mineurs quand Mohamed Ali apporte, pour la première fois, la promesse d’un avenir nouveau.

Son livre n’eut pas les honneurs des critiques littéraires ni des anthologies coloniales, mais les militants des années 1930 en parlent encore avec émotion. C’est qu’il est sans doute, avant l’Action d’Emmanuel Roblès, le premier roman maghrébin qui fasse vivre une société en travail et décrive l’émergence d’une classe. Il diffère en cela de Pages d’Islam d’Isabelle Ebherhardt — en son temps, extrême avancée dans l’effort de sympathie envers les « humbles ».

Conséquent avec lui-même, Ch. Boussinot polémiqua en 1925 avec les instituteurs français pour défendre le principe « à travail égal, salaire égal » et condamna le privilège du tiers colonial.

Il collabora à de nombreux titres de la presse libertaire ainsi qu’à l’Encclopédie anarchiste et publia plusieurs brochures pacifistes et anticléricales chez des éditeurs anarchistes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article101964, notice BOUSSINOT Charles par Cl. Liauzu, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 10 janvier 2021.

Par Cl. Liauzu

ŒUVRE : Les Meskines, Librairie du Travail, Paris, 1930, 342 p.

SOURCES : La Tribune de l’Enseignement. — Cl. Liauzu, Thèse d’État, 1977, op. cit. — René Bianco, Un siècle de presse anarchiste, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément