ARNAUD Jules, Joachim

Par Jacques Girault

Né le 14 octobre 1888 à Seillons (Var) ; mort le 16 janvier 1984 à Pourcieux (Var) ; maire socialiste SFIO de Pourcieux.

Fils d’un cultivateur, Jules Arnaud, cultivateur, se maria à Pourcieux en décembre 1912 avec la fille d’un cultivateur, sœur de Tissot Damase*, futur maire socialiste SFIO de la commune. Devenu courtier en vins à Pourcieux, socialiste SFIO, il se présenta aux élections municipales après que son beau-frère eut annoncé qu’il ne serait pas candidat pour devenir maire. Arnaud pensa le remplacer. Au premier tour, il favorisa l’élection de deux communistes seuls candidats. Puis, à la tête d’une liste « antifasciste », il fut élu le 12 mai 1935, avec 55 voix sur 128 inscrits. Il devint maire avec 7 voix contre 3. Son adjoint était communiste. Il resta en fonction pendant la guerre et aida la Résistance. Il ravitaillait la première compagnie FTP stationnée dans la région et était le chef du groupe ORA.FFI de la commune. Trahi par un déserteur allemand, arrêté par la Gestapo, le 23 juin 1944, il fut à Draguignan (Var) puis aux Baumettes à Marseille (Bouches-du-Rhône) jusqu’au 17 août. Aussi fut-il maintenu en fonction à la tête de la délégation spéciale à la Libération mais entra en conflit avec les communistes à cause de la création du Comité local de Libération.
Sans doute veuf, il se remaria à Seillons en avril 1942. Il se représenta sur la liste socialiste SFIO en avril 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article10240, notice ARNAUD Jules, Joachim par Jacques Girault, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 9 juin 2019.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 18 M 37, 95, 96 ; 3 Z 2 14, 22 ; 3 Z 4 19. — Sources orales. — Notes de Jean-Marie Guillon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément