BRISSON Gaston, Eugène

Né le 19 janvier 1887 à Arpajon (Seine-et-Oise, Essonne) ; ouvrier cordonnier ; syndicaliste CGT des Cuirs et Peaux ; militant socialiste SFIO.

Appartenant au syndicat CGT des Cuirs et Peaux d’Arpajon, Gaston Brisson était, en avril 1908, le secrétaire du groupe socialiste d’Arpajon.

Cordonnier, Gaston Brisson habitait 7, rue des Rondonneaux, à Paris (XXe arr.). Au cours de l’année 1912, il était le secrétaire de la section coupe au sein du syndicat CGT des ouvriers et ouvrières en chaussure.Réformé n° 2, il fut secrétaire intérimaire de la Fédération des Cuirs et Peaux, du 2 août 1914 au 15 septembre 1915.

Syndicaliste révolutionnaire, il intervint, le 1er Mai 1915, à la Maison des syndicats, contre la politique d’Union sacrée. Il siégeait au bureau du CAI en décembre 1915. Selon Rosmer, il « usa ses dernières forces dans la lutte âpre et difficile contre les chauvins du comité confédéral ». Au IXe congrès de la Fédération des Cuirs et Peaux, réuni le 19 mai 1918, Gaston Brisson présenta un ordre du jour minoritaire opposé à celui de Roux (ancien secrétaire fédéral qu’il avait remplacé à sa mobilisation) et Dret (qui avait succédé à Brisson au secrétariat fédéral). Les résultats varient selon les sources : 16 voix pour Brisson contre 43, selon le compte rendu du congrès : 23 voix pour Brisson contre 33 selon la Bataille syndicaliste.

Déjà très malade, G. Brisson mourut peu avant l’armistice (entre juillet et novembre 1918).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article102558, notice BRISSON Gaston, Eugène , version mise en ligne le 6 novembre 2017, dernière modification le 6 novembre 2017.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13053. — La Bataille syndicaliste, 15 septembre, 19 octobre, 26 décembre 1912, 20 mai 1918. — Compte rendu du IXe congrès de la Fédération des Cuirs et Peaux. — Syndicalisme révolutionnaire et communisme. Les Archives de P. Monatte, Paris, 1968. — A. Rosmer, Le Mouvement ouvrier pendant la guerre, t. I, 1936, p. 242 et t. II, 1959.— La Lutte sociale de la Seine-et-Oise, organe de la Fédération socialiste révolutionnaire de Seine-et-Oise et des cantons de Noisy-le-Sec et de Pantin, 15 février, 25 avril 1908 (BNF Gallica). — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément