BRUNEAU Georges

Par Claude Pennetier

Né le 26 septembre 1914 à Château-du-Loir (Sarthe), mort en janvier 1973 ; ouvrier du textile ; militant communiste ; syndicaliste CGTU ; dirigeant d’entreprises liées au PCF.

Georges Bruneau, militant communiste, était, en février 1935, secrétaire du syndicat unitaire du Textile et parties similaires de la Seine qui groupait trois cents adhérents. Il était le frère du militant communiste Élie Bruneau et de Marguerite Martin. Marié avec Reine Drouin, le couple eut quatre enfants.
Domicilié à Bagnolet, il fut très actif pendant la Guerre d’Espagne et se rendit souvent sur place selon les souvenirs familiaux. Sa femme Reine fut recrutée comme commis à la mairie de Colombes dont Élie Bruneau était maire. Elle y rencontra Aurore Thorez, elle aussi employée, qui devint une amie très proche qu’elle aida après la mort d’Eugen Fried.
Georges Bruneau s’installa à Paris XIXe arr, rue Manin où la famille travaillait à dactylographier des articles du PC clandestin. Reine Bruneau, radiée de la mairie de Colombes comme communiste le 30 octobre 1940, fut employée par la teinturerie Chounet. Après la mort de "Clément" (Eugen Fried) en août 1943, le fils d’Aurore, "Maurice Thorez junior" et Marie fille d’Anna Pauker et de "Clément" furent accueillis par Reine..
Après la guerre, Georges Bruneau s’occupa dans le sillage de Jean Jérôme de sociétés liées au PCF dont la Procinex (ex. société de La Marseillaise, Sté d’Exploitations et de Productions Cinématographiques, augmentation de capital en 1948, Georges Bruneau "gérant unique"). Il travaillait avec Claude Jaeger, résistant communiste et producteur. Georges Bruneau dirigea ensuite la société d’import export avec l’Allemagne de l’Est Ogimex qu’il ne quitta qu’en 1972.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article102810, notice BRUNEAU Georges par Claude Pennetier, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 3 avril 2019.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. PPo 300 et 323. — [La Cinématographie Parisienne] de janvier 1949. — Renseignements communiqués par Marion Bougeard. — Procinex (Sté d’Exploitations et de Productions Cinématographiques), S.A.R.L., transfert du siège adminis-tratif au 62, av. Foch, Paris. M. Georges Bruneau, gér. unique (cap. porté à 2.000.000), extension de l’objet social à « distribution de films pour la grande région parisienne) (17-12-48).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément