ASSEMAT Edmond, Ferdinand, Albert

Par Claude Pennetier

Né le 9 novembre 1922 à Carcassonne (Aude), mort le 11 janvier 1993 à Carcassonne ; comptable ; secrétaire fédéral communiste à la propagande, dans l’Aude.

Fils d’un cheminot aux chemins de fer du Midi et d’une ménagère, Edmond Assemat travailla dans les mines en 1940, et se syndiqua à la CGT, participa aux Chantiers de jeunesse en 1942, puis fut requis pour le STO à Leipzig, en Allemagne, de juin 1943 à mai 1945.
Marié à Janine Roquefort, commerçante et militante communiste, il fut comptable à la Société des études et entreprises (entreprise du bâtiment et travaux publics) et milita au syndicat du bâtiment. Il adhéra au PCF en 1952, à Carcassonne, suivit aussitôt une école élémentaire, puis, en 1955, une école fédérale du soir. Secrétaire de la section de Conques-sur-Orbiel, membre de la commission fédérale de contrôle financier, il accéda au bureau fédéral en 1959 et devint en 1962 secrétaire chargé de la propagande et le resta jusqu’en 1966. Il quitta le bureau fédéral en 1969 et le comité fédéral en 1974, pour raison de santé. Le communiqué publié dans la presse locale à l’occasion de son décès le présente comme trésorier. Il siégea au conseil municipal de Carcassonne.
Momond, comme l’appelaient familièrement ses amis, fut enterré au cimetière de Conques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article10309, notice ASSEMAT Edmond, Ferdinand, Albert par Claude Pennetier, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 1er septembre 2017.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — État civil de Carcassonne. — L’Indépendant, 12 janvier 1993.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément