BLACHÈRE Régis, Louis

Par A. Ayache

Né le 20 juin 1900 à Montrouge (Seine), mort le 7 août 1973 à Paris (XVe arr.) ; professeur d’arabe ; militant socialiste.

Fils d’un employé de commerce, élève au lycée de Casablanca, étudiant à Alger, agrégé d’arabe en 1924, Régis Blachère enseigna au Maroc de 1920 à 1935. Il était, en 1934, secrétaire de la Fédération SFIO du Maroc. Sur une ligne de classe, il ne paraissait pas alors prendre en compte la question nationale et il affirma la veille du congrès fédéral de mai 1934 à Port-Lyautey (Maroc) « son hostilité à tout nationalisme et à toute bourgeoisie qu’il combat au Maroc, comme il le combat en France », ce qui était une position socialiste classique. Régis Blachère rentra en France en 1935, où il enseigna à l’École nationale des langues orientales (1935-1950). Il manifesta ensuite son soutien aux mouvements de libération et à la cause nationale arabe.

Professeur de littérature arabe du Moyen Âge à la Sorbonne (1950-1970), directeur d’études à l’École pratique des hautes études (1950-1968), directeur de l’Institut d’études islamiques de l’université de Paris (1956-1965), directeur du Centre de lexicographie arabe, associé au CNRS (1962-1971), Régis Blachère fut élu en juin 1972 membre de l’Institut (Académie des Inscription et Belles-lettres).

Il est connu pour sa traduction « critique » du Coran et un essai de reclassement des sourates dans l’ordre chronologique.

Il se maria à Rabat (Maroc) le 6 avril 1925 avec Henriette Taïeb, puis se remaria à Paris (XVe arr.) le 22 avril 1943 avec Marie Piquemal.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article103161, notice BLACHÈRE Régis, Louis par A. Ayache, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 8 décembre 2022.

Par A. Ayache

ŒUVRE : Dans les pas de Mahomet, Hachette, 1956. — Dictionnaire arabe-français-anglais (Langue classique et moderne), G.-P. Maisonneuve, 1960. — Dictionnaire arabe-français-anglais Arabic/French/English Dictionary. -Langue classique et moderne, Maisonneuve et Larose, 1967. — Histoire de la littérature arabe : des origines à la fin du xve siècle de J.-C, 3 vol. Adrien Maisonneuve, 1952, 1964. — Le Coran. Traduction selon un essai de reclassement des sourates, G.-P. Maisonneuve, Paris, 1949-1977. — Le Coran, PUF, (Que sais-je ?, no 1245), 2002.

SOURCES : Maroc socialiste, 2 juin 1934. — Alb. Ayache, Histoire du mouvement syndical au Maroc, tome I, 1919-1942.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément