CALAS Louis

Par Yves Le Floch

Président du syndicat CFTC des employés de Cherbourg (Manche), secrétaire puis président des Unions locales et départementales.

Secrétaire de l’Union syndicale des travailleurs chrétiens de la Manche à partir de 1921, membre du syndicat des employés de Cherbourg dont il devint président le 23 avril 1922, Calas fut un des militants les plus importants de la CFTC dans la Manche durant toute la période de l’entre-deux-guerres. Il conserva constamment la présidence de son syndicat, seule organisation à supplanter, sur son terrain, la CGT, et lui fit mener deux grèves, en 1925 et en 1936. Présent à tous les congrès confédéraux de 1925 à 1928, il s’attacha surtout aux tâches d’organisation locales. Lorsque Henri Diguet devint secrétaire permanent de l’Union syndicale, Calas reporta son activité sur l’Union régionale de Basse-Normandie, à la fondation de laquelle il participa le 25 juillet 1926 à Lison et dont il devint conseiller. Secrétaire de l’Union locale de Cherbourg (et président de son comité de chômage) au début des années trente, alors que la faiblesse de l’activité syndicale avait fait disparaître provisoirement l’Union départementale, il fut élu président de cette dernière organisation à sa reconstitution en 1936. Il visita la Manche en tous sens et presque constamment en 1936 et 1937 afin d’implanter la CFTC dans le plus grand nombre possible de centres, ce qui lui valut d’être décoré de l’ordre de Saint-Michel par monseigneur Louvard lors des « journées sociales » de Cherbourg en novembre 1937. Il fut réélu président de l’Union départementale jusqu’à la guerre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article103358, notice CALAS Louis par Yves Le Floch, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 4 novembre 2010.

Par Yves Le Floch

SOURCE : La Voie sociale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément