CALVINI Marcel, Étienne

Par Jacques Girault

Né à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 17 juin 1893, mort le 13 février 1950 à Fréjus (Var) ; vétérinaire ; militant socialiste SFIO ; adjoint au maire de Fréjus.

Fils d’un employé, Marcel Calvini, vétérinaire rue Jean-Jaurès à Fréjus devint conseiller municipal socialiste SFIO, le 3 mai 1925, avec 519 voix sur 1 290 inscrits sur la liste « d’Union républicaine et socialiste ». Le 8 août 1925, il devint deuxième adjoint au maire, présida la commission de l’Hygiène et participa aux commissions des Fêtes et de l’Instruction publique. En 1927, il était désigné comme délégué sénatorial.

Le 5 mai 1929, Calvini était réélu sur la liste « d’Union républicaine et socialiste » avec 841 voix sur 1 433 inscrits et restait deuxième adjoint. Vice-président du patronage anti-tuberculeux, il devenait premier adjoint en 1932.

Calvini, le 5 mai 1935, était réélu en dernière position de la liste « d’Union républicaine et socialiste » avec 918 voix sur 1 795 inscrits et restait premier adjoint. À nouveau délégué sénatorial le 17 septembre 1935, il était révoqué de ses fonctions en décembre 1940. Veuf, il se maria à Toulon (Var) en novembre 1947. L’hebdomadaire socialiste SFIO L’Avenir, le 18 février, annonçait la mort de "notre camarade".

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article103424, notice CALVINI Marcel, Étienne par Jacques Girault, version mise en ligne le 4 novembre 2010, dernière modification le 22 février 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 2 M 7 30 2, 31 7, 32 1, 35 2. — Arch. Com. Fréjus. — Sources orales. — Presse locale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément