AUBERT Yvon

Par Odette Hardy-Hémery, Yves Le Maner

Né le 11 août 1896 à Avion (Pas-de-Calais), mort le 4 mai 1942 au camp d’Orianenbourg (Allemagne), fusillé : ouvrier communal ; militant communiste du Nord.

Fils d’un ouvrier mineur et lui-même mineur syndiqué depuis 1912, Yvon Aubert s’engagea volontairement pendant la Première Guerre mondiale et resta mobilisé jusqu’en 1919. À son retour du conflit, il s’installa à Vieux-Condé (Nord) où il adhéra à la SFIO avant de rejoindre le Parti communiste de 1921. Il fut un actif militant communiste de l’entre-deux guerres ; il travaillait comme ouvrier communal à la mairie de Vieux-Condé (Nord).
Élu conseiller municipal de Vieux-Condé en 1935, secrétaire de cellule, marié et père d’un enfant, il partit l’année suivante en Espagne pour combattre dans les Brigades internationales. Grièvement blessé, il revint en France en 1937 et fut secrétaire de la section du Secours populaire de Vieux-Condé jusqu’en 1939. Mobilisé en 1939, fait prisonnier lors de l’invasion de 1940 il fut libéré du fait de son mauvais état de santé. Dès son retour à Vieux-Condé il milita au sein du PC clandestin et fut arrêté sur dénonciation le 6 juin 1941. Détenu à Valenciennes, puis à Lille, puis à Huy (Belgique), il fut déporté en Allemagne au camp de Sachsenhausen-Orianenbourg avec Maurice Ruth*, en juillet 1941 et mourut fusillé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article10365, notice AUBERT Yvon par Odette Hardy-Hémery, Yves Le Maner, version mise en ligne le 10 octobre 2008, dernière modification le 20 janvier 2016.

Par Odette Hardy-Hémery, Yves Le Maner

SOURCES : Arch. Musée de la Résistance à Denain. — Arch. RGASPI, Moscou, 545/6. — Liberté, 8 novembre 1945. — Renseignements fournis par la mairie de Vieux-Condé et état civil de cette ville. — Arch. RGASPI, Moscou, 545/6. — Liberté, 8 novembre 1945.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément